L’excellence des RH commence à se développer en entreprise algérienne

Interview de Hamza Idrissi, représentant de Best Compagnie Groupe

0
33

Evénement qui commence à prendre de l’importance sur la scène économique nationale, « Les Meilleurs Employeurs d’Algérie 2017 », qui s’est tenu dans la soirée de mercredi au Sofitel Alger, semble inciter depuis son lancement, il y a de cela deux ans, les entreprises à se baser sur l’Excellence des ressources humaines comme gage de la réussite.

C’est dans ce décor que Hamza Idrissi, directeur des « Meilleurs Employeurs d’Algérie », a voulu répondre à nos questions.

Algérie-Eco : Présentez-vous à nos lecteurs

Hamza Idrissi : Nous sommes les représentants en Algérie d’un Programme lancé aux USA, il y a de cela plus d’une soixantaine d’années, intitulé « The Best Places To Work » par « Best Compagnie Groupe Usa », et ce, bien avant le développement du Net. Son objectif s’articulait déjà sur l’opportunité du développement des compétences internes, afin d’atteindre l’épanouissement global de l’entreprise

Cette approche s’est répandue en Afrique il y a une dizaine d’années (seulement deux ans en Algérie et Tunisie) et cinq ans pour les pays du Moyen-Orient. Depuis, il est apparu que les entreprises donnaient de l’importance à la question de satisfaction de leurs collaborateurs, en tant qu’option de élément de Benchmarking (évaluation d’entreprise).

Quelles sont les dividendes tirés par les entreprises ?

Hamza Idrissi. Représentant Best Compagnie Groupe

Les entreprises ont, depuis, pris conscience de l’importance de développement les R et H (ressources humaines), mais aussi les R et D (recherche et développement), pourvu que l’amélioration du climat au travail et la motivation escomptée envers les salariés, avec des effets incitatifs via la rémunération et l’optimisation des conditions de travail, soit au menu.

D’ailleurs, une hausse de la participation au cours des deux éditions, 21 contre 15, est révélatrice de l’intérêt accordé à cette action.

Il y a eu l’édition 2015, puis directement 2017 et celle de 2016 ?

En vérité, celle de 2017 couronne les résultats de 2016. Il nous a paru que la consécration d’une entreprise, visant le développement à l’internationale, soit plus motivant en ayant un « Label »plus actuel : 2017 est mieux que 2016.

Un dernier mot….

Il faut savoir que l’essentiel pour nous ne réside pas dans l’augmentation du nombre des participants, mais davantage dans le fait que les compétences s’accroissent et que celles-ci admettent que leur engagement soit le socle sur lequel repose la valorisation entrepreneuriale.

SOURCE : Algérie éco

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here