Ghardaïa : Jumelage inter-hôpitaux dans la chirurgie orthopédique

0
39

Vingt patients de différentes localités de la wilaya de Ghardaïa vont bénéficier, gratuitement, d’une intervention chirurgicale de pose de prothèse totale de hanche à double mobilité ou de genou, dans le cadre d’un jumelage inter-hôpitaux,…

Une équipe médicale spécialisée, composée de chirurgiens orthopédistes, d’anesthésistes et autres cadres paramédicaux de l’établissement hospitalier spécialisé (EHS) en orthopédie de Ben-Aknoun (Alger), dirigée par le Pr Abderrahmane Benbouzid, avec l’appui de praticiens et paramédicaux de l’Hôpital «Brahim Tirichine» de Ghardaïa, effectuera durant trois jours des interventions sur des patients souffrant d’immobilisme de la hanche ou du genou, a indiqué M. Ameur Benaïssa.

Ces actes médicaux spécialisés, «lourds et très coûteux», seront dispensés «gracieusement», dan le cadre du jumelage inter-hôpitaux, et permettront aux patients de retrouver après la pose de prothèse une mobilité totale, a expliqué le DSP. L’occasion de ce déplacement de l’équipe médicale de l’EHS de Ben-Aknoun permettra, outre de réduire considérablement le coût de la prise en charge des patients souffrant d’immobilisme, de limiter les coûts des évacuations sanitaires en la matière et de renforcer la capacité des praticiens locaux dans la chirurgie de la prothèse de la hanche et du genou, a-t-il ajouté.

De son côté, Dr Khenine (anesthésiste) a assuré que l’intervention dure moins d’une heure et permet au patient de reprendre une vie normale après la pose de la prothèse et une période de rééducation. Parallèlement, des journées chirurgicales et de placement de prothèse sont organisées du 4 au 6 janvier au niveau de l’hôpital Tirichine Brahim, où une session de formation animée par le professeur Benbouzid sera dispensée au profit des praticiens et paramédicaux locaux sur les thématiques de la traumato-orthopédie, les causes pouvant conduire à la pose d’une prothèse totale (d’origines infectieuse, tumorale ou traumatique), les protocoles de consultation et de prise en charge des patients et la rééducation, selon le DSP de Ghardaïa.

Le but étant de permettre aux intervenants de développer une meilleure compréhension des différents aspects de la recherche clinique et, partant, d’améliorer leur savoir-faire en matière de prise en charge des patients souffrant de handicaps fonctionnels suites à des maladies ou accidents. Cette mission, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des conventions de jumelage signées en février dernier à Alger entre des établissements hospitaliers des régions du Sud et des Hauts-Plateaux et les CHU du Nord du pays, a permis de palier le déficit en spécialistes dans les hôpitaux de la région et d’assurer également une formation continue des praticiens, à travers des journées de formation dans les différents établissements, a-t-il souligné.

Source de l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here