Ces villes qui attirent les voyageurs pour leur street art

0
45

EN IMAGES – Miami, Détroit, Berlin et même Paris… L’art contemporain à ciel ouvert s’est imposé peu à peu aux quatre coins de la planète. Petit tour du monde des endroits où les œuvres murales attirent pour elles-même de plus en plus de touristes amateurs.



figarofr: Œil gant en noir et blanc ralis par JR  Berlin.


© JOHN MACDOUGALL/AFP
Œil géant en noir et blanc réalisé par JR à Berlin.

L’art contemporain à ciel ouvert et sans frontière. Depuis les années 70, le street art, mouvement artistique né à New York avec pour pour vocation de faire passer un message social ou politique, s’est développé dans les quatre coins de la planète.

Nombreux sont ceux qui ont laissé libre cours à leur imagination et à leur talent sur des murs ou des palissades métamorphosés en toiles avec des graffitis, des pochoirs ou codes QR. Et qui s’y sont fait un nom. Les Américains Jean-Michel Basquiat, Keith Haring ou encore le Britannique Banksy et le Français JR font partie des noms rendus célèbres grâce à ce mouvement d’expression coloré qui ne cesse de prendre de l’ampleur auprès du public… et des galeries d’art.

Certaines villes sont devenues de sdetinations à part entière pour découvrir leurs fresques ou celles de leurs confrères moins connus mais tout aussi talentueux. Voici une sélection de lieux incontournables, des États-Unis à l’Australie.

Aux États-Unis

Miami, Floride

Wynwood Walls, le quartier artistique de Miami se développe depuis 2009 et compte déjà plus de 1000 œuvres murales de toutes les couleurs.

Detroit (Michigan)

La ville de cet État américain s’est transformée en un dynamique lieu de street art, notamment à Eastern Market (sud-ouest) et Grand River. La majorité des œuvres ont été réalisées avec une autorisation. Cet essor a permis de dynamiser la culture et l’architecture. Le site Freep.com permet de recenser une trentaine de toiles de rue.

New York

Du Bronx à Brooklyn, en passant par Manhattan, la Grosse Pomme est un vaste territoire qui permet de s’exprimer sur certaines de ses larges artères, notamment le quartier de Bushwick, avec The Bushwick Collective, fondé en 2011 par Joseph Ficalora, qui a proposé à des artistes qu’il appréciait de venir exprimer leur talent sur ces murs. Depuis, les alentours se développent, entre bars branchés et marchés bios.

En Europe

Bristol (Royaume-Uni)

La ville britannique du sud-ouest du pays accueille de nombreux artistes lors du Upfest, un festival européen consacré au street art, qui se déroule pendant plusieurs jours au mois de juillet et attire passionnés et curieux. Le Bristol Street Art Tour permet quant à lui de partir à la recherche des œuvres, notamment celles réalisées par Banksy, qui comptabilise un million de followers sur Instagram. Le site de la ville, VisitBristol fourmille d’ informations sur lui. Outre les nombreux murs de la ville, il a laissé aussi une empreinte dans une école primaire, pour la remercier d’avoir donné son nom à un des bâtiments.

Paris

Plusieurs arrondissements de la Ville Lumière sont réputés pour recevoir des artistes de renoms ou pas. Ainsi, les animaux, œuvres abstraites et autres dessins imaginés laissent place à leurs pensées, comme celles du Pavillon du Carré de Baudouin (XXe) ou celles de la Butte aux Cailles (XIIIe).

Sans oublier Le CyKlop artiste né au Havre qui customise depuis 2007 les poteaux anti-stationnement de la capitale en les transformant en cyclopes de toutes les couleurs avec des expressions différentes.

Barcelone (Espagne)

La capitale catalane est réputée pour son esprit ouvert et décontracté. Les touristes s’y rendent pour profiter de ses plages et autres restaurants ou bars à tapas mais n’en oublient pas de faire un arrêt dans la plupart des quartiers consacrés à l’art urbain de cette ville à la fois vibrante et créative.

Depuis 2012, Barcelona Street Style Tour met en valeur les peintures murales – et leurs auteurs – qui décorent les rues et veut montrer la richesse de cette culture. L’association organise même des tours gratuits à pied (et en anglais) pour promouvoir cet art.

Berlin (Allemagne)

Pour une visite différente, la capitale allemande offre un large éventail d’œuvres de rues transformées après le passage d’un ou de plusieurs «street artists». Mais ce qui fait sa particularité reste ces œuvres créées sur le Mur de Berlin avec ses fresques de toutes les couleurs ou encore les poings jaunes de Kripoe ou El Bocho et ses personnages comme la célèbre Little Lucy. Une destination 100% arty.

Rome (Italie)

Direction San Lorenzo, le quartier du street art par excellence pour faire la connaissance des dessins de l’Italienne Alice Pasquiini ou ceux immortalisés par Hogre, originaire de la capitale italienne qui sillonne les routes européennes depuis plusieurs années à pied, en train, voire en auto-stop.

En Océanie

Melbourne (Australie)

Direction le quartier Hosier Lane, à Melbourne, lieu où les toiles offertes au public ont commencé à émerger peu avant les années 2000. David Meggs Hooke, plus connu sous le nom de Meggs est un passionné de bande dessinée et de science-fiction qui s’inspire de ces deux univers pour créer le sien et en y incorporant des éléments provenant du monde du tatouage.

Pour découvrir d’autres fresques et toiles réalisées dans ces conditions, le site Street Art Project, lancé par le géant américain Google permet, en quelques clics, de voyager d’un pays à un autre et d’admirer ces œuvres d’art via une carte interactive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here