Tizi Ouzou. Pour un comité du Croissant-Rouge algérien dans tous les villages

0
66

La présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA), Saïda Benhabyles, a donné hier des instructions pour entamer la création de comités locaux à travers tous les villages de la wilaya de Tizi Ouzou.

Ayant chapeauté une opération de distribution de dons à 300 familles démunies au niveau des daïras d’Iferhounène et Bouzeguène, dans la wilaya de Tizi Ouzou, la première responsable du CRA a invité le président du comité de wilaya et son staff à entamer dès la semaine prochaine l’installation de bureaux locaux de cette organisation humanitaire dans tous les villages.

Selon Mme Benhabyles, l’élargissement des structures du Croissant-Rouge algérien aux zones les plus reculées de l’Algérie rentre dans le cadre de sa stratégie et de son plan d’action qui vise essentiellement à établir un véritable fichier de tous les démunis existants sur le territoire national en vue de leur apporter l’aide nécessaire, a-t-elle dit.

Un travail que les bénévoles du CRA devront accomplir en collaboration avec les comités de villages, les associations, les notables et tous les acteurs actifs au niveau local, a-t-elle affirmé.

La présidente du CRA a indiqué dans ce sillage que ses services ont recensé jusqu’à ce jour 225000 familles nécessiteuses à travers le territoire national et que beaucoup de travail reste encore à faire avant d’arriver à l’identification de tous les foyers de pauvreté et permettre ainsi une intervention efficace.

L’autre objectif de cette organisation humanitaire, a-t-elle ajouté, est de «redynamiser la culture de solidarité et de partage dans la société dans le but de venir à bout de la culture de l’assistanat désormais adoptée depuis quelques années par la société algérienne».

«Dans la wilaya de Tizi Ouzou, la solidarité humanitaire existe toujours et les villageois prêtent toujours main forte aux nécessiteux qui vivent parmi eux. C’est justement ces gestes que nous voulons redéployer et réintroduire dans notre société», a-t-elle souligné.

Saïda Benhabyles a considéré également que le CRA doit constituer «le bras fort des pouvoirs publics sur le plan humanitaire en vue de créer un équilibre social et venir à bout de la misère.»

A l’adresse des bénévoles, la responsable du CRA a insisté sur la «transparence dans la gestion et la distribution de la totalité des dons» faits par des bienfaiteurs au profit des nécessiteux et «éviter tout acte de détournement et d’utilisation de ces biens à des fins autres qu’humanitaires.»

Au niveau des villages d’Iferhounène, Illilten et Imsouhal, 200 familles ont bénéficié, à l’issue de l’opération menée par la présidente du CRA, de couvertures de colis alimentaires et de vêtements.
Dans la daïra de bouzeguène, 100 autres familles démunies ont bénéficié de ces aides au niveau de Béni Zikki et Illoula Oumalou.

Sur un autre volet, la présidente du CRA a parlé du projet «des amis du Croissant-Rouge algérien» qu’elle compte mettre en £uvre en collaboration avec différents départements ministérielles, notamment ceux de la Culture, la Jeunesse et les Sports et les Affaires religieuses.

SOURCE : APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here