La chambre d’agriculture d’Oran lancera, prochainement, un projet-pilote pour l’expérimentation d’un compost issu de déchet organique dans une exploitation agricole, a-t-on appris, mardi, du président de cet organisme, Lahouari Zeddam.  

Le projet consiste à tester les pouvoirs fertilisants du compost, produit au niveau du Centre d’enfouissement technique (CET) de Hassi Bounif (Oran Est), à partir de déchets organiques récupérés au marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma.

Ce fertilisant est produit par l’unité-pilote de production de compost relevant de l’organisation écologique R20 Med. «Ce compost, dont la qualité a été confirmée par deux laboratoires de recherche relevant des universités de Mostaganem et de Chlef, peut être notamment utilisé en culture maraichères et en arboriculture», a souligné ce responsable.

La chambre de l’agriculture étudie actuellement les différentes propositions pour la sélection d’une exploitation agricole avant de lancer cette expérimentation. La capacité de production actuelle de cette unité-pilote, en plein régime, ne dépasse pas les 10 tonnes tous les 8 jours, alors que les besoins pour l’expérimentation se situent entre 5 et 10 tonnes par hectare, ce qui est susceptible de réduire l’expérimentation à une seule exploitation dans un premier temps, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, la production du compost à partir de déchets organiques par cette unité reste expérimentale, avec toutefois des projets pour passer au stade industriel, avec un prochain partenariat avec l’EPIC CET Oran, a précisé, pour sa part, la chargée du projet compostage au niveau du R20. Quelque 12 tonnes de compost ont été déjà produites depuis le lancement, en février dernier, du processus d’expérimentation au niveau du CET de Hassi Bounif, dont 7 tonnes ont été exploitées pour les besoins de jardinage du site, a-t-elle ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here