Abdelghani Mebarek, directeur général des PME au ministère de l’Industrie

Le taux de mortalité des PME a augmenté de plus de 8%

Le nombre d’entreprises recensées à fin 2015 a dépassé les 953 000 entre Petites et moyennes entreprises (PME) dont 90% sont de très petites entreprises (TPE) a indiqué aujourd’hui, Abdelghani Mebarek, directeur général des PME au ministère de l’Industrie.

Selon ce responsable, ce chiffre représente une moyenne de 23 PME pour 1000 habitants contre une moyenne de 7 PME sur 1000 habitants il y’a de cela 5 ans. Dans le même contexte, M. Mebarek a noté que le taux de mortalité des entreprises a atteint les 15 et même 18% en 2015. Nous signalons, par ailleurs, qu’en 2015, le secteur a vu la création de 15 475 PME contre 17 334 l’année d’avant soit, une baisse de 3,8%, tandis que le taux de mortalité des sociétés a augmenté de plus de 8%.

Intervenant ce matin dans une conférence de presse organisée au forum El Moudjahid, au sujet de la nouvelle loi d’orientation sur le développement de la PME, M. Mebarek  a présenté les principaux axes liés au renforcement de la nouvelle loi. Il a expliqué que le contenu de ce nouveau texte de loi consiste particulièrement en l’amélioration des conditions de l’activité des entreprises sur le terrain. Parmi les nouvelles mesures que contient la nouvelle loi, il est question de mise en place par les pouvoirs publics d’un centre de contrôle de la qualité des produits importés de l’étranger afin d’éviter l’étouffement de l’activité nationale. Il en est aussi, de la réorganisation du Conseil de concertation. «Nous allons faire en sorte de réorganiser le centre de manière à ce que toutes les institutions membres du Conseil s’organisent uniquement au service des PME ». D’ailleurs, le conférencier a annoncé l’installation prochaine de 6 nouvelles commissions dédiées  à ce service, 18 représentants du secteur publics sont mobilisés pour la surveillance en plus de la mobilisation des experts du secteur pour « le suivi et l’orientation des membres », a-t-il détaillée.

Dans le texte portant nouvelle loi d’orientation des PME, les entreprises vont être accompagnées financièrement grâce au Fonds d’amorçage doté de 1 milliard de dinars.  Ce dernier, indique M. Mebarek « est ouvert au secteur public ainsi qu’au secteur privé ». Pour permettre aux opérateurs d’en bénéficier il sera ouvert, dans toutes les wilayas du pays une structure de proximité. Enfin, pour soutenir les startups, il sera créé un département de l’innovation au sein de l’ANDPME.

En signe de gage de bonne volonté des pouvoirs publics, le conférencier a tenu à rassurer en annonçant que le ministère de l’Industrie et des Mines a décidé avec le ministère des Finances de procéder à la spécialisation d’une des banques algériennes pour qu’elle vienne soutenir les PME. Elle fonctionnera de manière étroite avec toutes les institutions en relation avec les PME».

Source de l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here