Manifestation contre la visite de Netanyahu à Londres

En solidarité avec la Palestine

0
32

Des centaines de britanniques se sont rassemblés lundi devant le siège du Premier ministère à Londres pour protester contre la visite effectuée par le Premier ministre de l’autorité d’Occupation israélienne, Benjamin Netanyahu, au Royaume Uni.

Durant deux heures, la foule scandait des slogans hostile à la colonisation israélienne, et au soutien britannique à l’autorité d’occupation israélienne, pendant que la première ministre britannique, Theresa May, s’entretenait avec Nétanyahu, que les manifestants ont qualifié d'”assassin d’enfants palestiniens» et de “criminel de guerre”.

Sur les banderoles et pancartes affichées par la foule, on pouvait lire entre autres, “Netanyahu, pas le bienvenu”, “Israël massacre les innocents», “Netanyahi, ton temps est écoulé”, “arrêtez le blocus sur Gaza” et  liberté à la Palestine”.

La manifestation a été organisée par la plus grande ONG britannique de solidarité avec la Palestine, Palestine Solidarité Campaign, PSC, soutenue par plusieurs organisations de droits de l’homme, contre la guerre et pour la justice en Palestine, sous le slogan “que justice soit faite: levons-nous pour la Palestine”.

Prenant la parole lors du rassemblement, le directeur de PSC, Ben Jamel, a rappelé que la visite de Netanyahu à Londres intervient l’année qui marque “des anniversaires importants dans l’histoire de la dépossession du peuple palestinien et du déni de ses droits fondamentaux”.

Il s’agit du centenaire de la déclaration de Balfour qui a vu les Britanniques promettre la terre de Palestine à un autre peuple, des 70 ans du plan de partage de la Palestine de l’ ONU (1947) et le début de la Nakba qui a vu 750.000 Palestiniens contraints à l’exil et près de 500 villes et villages palestiniens effacés de la carte.

2017 marque également 50 ans d’occupation israélienne illégale de Gaza, Cisjordanie et El Qods-Est, et 10 ans d’imposition du siège de Gaza.

“Ces anniversaires mettent en évidence le rôle complice du Royaume Uni dans la dépossession palestinienne. Il souligne également notre responsabilité de continuer à agir en conformité avec le droit international, en vue de soutenir les droits des Palestiniens à la justice et à l’égalité et pour aider à sécuriser une paix durable”, a précisé l’orateur.

Il a rappelé que Londres a signé la résolution 2334 de l’ONU qui demande l’arrêt complet des constructions illégales sur le territoire palestinien.

Les manifestants qui ont scandé “honte à toi Theresa May”, ont appelé la Première ministre a revoir ses relations avec l’occupant israélien, et à cesser tout soutien financier et autre, jusqu’à ce qu’il change sa politique expansionniste en Palestine et qu’il lève l’embargo sur Ghaza.

Le leader du Labour Party, premier parti de l’opposition britannique, Jeremy Corbyn, connu pour ses positions pro palestiniennes, a adressé un message écrit à PSC.

M. Corbyn a relevé que la première ministre a fait savoir qu’elle allait aborder avec Netanyahu, la question des colonies illégales sur les territoires palestiniens occupés, qui mine la confiance entre les deux parties dans le conflit palestinien.

Il a estimé que “ce n’était pas suffisant” comme réaction du gouvernement britannique, au regard du nombre important des colonies bâties illégalement en Palestine par “Israël qui ignore le droit international et menace la paix et la sécurité internationales”.

“Le gouvernement britannique devrait agir plus efficacement pour le rétablissement de la paix et la justice dans le conflit au Moyen-Orient”, a affirmé Jermy Corbyn.

Il a estimé que Theresa May “devrait expliquer clairement au Premier ministre israélien que le gouvernement britannique soutient, sans équivoque, les droits du peuple palestinien, et exprimer son soutien à tous ceux qui les soutiennent”.

SOURCE : APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here