Touggourt: M. Ouali appelle à rentabiliser les projets du secteur

0
50

“Il est temps de rentabiliser tous les projets du secteur”, c’est là le principal message que le ministre des Ressources en eau, Abdelkader Ouali, a voulu transmettre aux autorités locales lors de sa visite de travail et d’inspection, hier, à Touggourt. Dans la matinée, le ministre a procédé à l’inauguration du centre d’enfouissement technique de la commune de Nezla.
Cette structure environnementale composée de 4 casiers et dont les travaux ont été entamés en 2012, s’étend sur une superficie de 20 ha et a une capacité totale de 2 587 800 m3. Aussi, sur ce site le ministre a beaucoup insisté sur l’impact économique de ce type de centre en disant qu’“en plus de l’impact positif de ce centre sur l’environnement et la protection de la santé des citoyens, on pourra initier nos partenaires économiques activant dans ce domaine de se lancer dans des projets de récupération de la matière recyclable de façon à faire de Touggourt un grand gisement du recyclage”. Le ministre a paru très satisfait du rendement de ce centre et promet son équipement, très prochainement, en matériel approprié.
Ensuite M. Ouali s’est rendu à la station de déminéralisation des eaux saumâtres d’Aïn Sahra sise dans la commune de Nezla où il a inauguré les deux filières restantes pour que cette station atteigne la capacité totale de 30 000 m3 d’eau traitée destinée à la consommation. Concernant le problème lié à l’incapacité du réseau actuel de distribuer cette quantité immense en eau traitée à cause de sa vétusté, M. Ouali dira qu’il sera procédé à sa réfection graduellement.
En outre, le ministre a insisté sur la nécessité de préserver nos ressources en eau parvenues des forages albiens, de l’eau épurée, des stations de dessalement et des barrages. Au sujet des barrages, il déclarera qu’“en 2017, cinq autres nouveaux barrages seront inaugurés à travers tout le territoire national”. M. Abdelkader Ouali a eu la même visée — rentabiliser les projets — lors de sa visite du complexe agroalimentaire de la commune de Mégarine.
Après avoir eu des explications relatives à ce projet qui porte sur la production des primeurs par l’utilisation du découpage géométrique des parcelles, il répliquera : “Il faut passer de l’étape des expériences et des wilayas pilotes à l’étape exploitation et production. Maintenant on doit atteindre la phase économique et rendre ce projet rentable en tentant d’attirer des investisseurs voulant se lancer dans ce créneau.” Dans l’après-midi, le cortège ministériel s’est rendu dans la daïra de Timacine où M. Ouali a fait une halte sur le projet du collecteur principal du canal d’Oued Righ qui s’étend sur une longueur de 130 km du village Goug et se termine dans la région du Chot Marwan à (Méghaïer).
Là, M. Ouali a mis l’accent sur l’importance de ce canal en le qualifiant de poumon qui permettra à la région de rester saine, d’évacuer la remontée des eaux et d’assurer la pérennité à ces milliers de palmiers dattiers. Enfin, le ministre a achevé le programme de sa visite dans la wilaya d’Ouargla.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here