Le tourisme saharien, une véritable locomotive de développement

0
35

GhardaiaLe ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Amar Ghoul, a estimé, jeudi depuis la wilaya déléguée d’El-Menea (Ghardaïa), que le tourisme saharien est un secteur porteur et une véritable locomotive pour le développement socioéconomique durable.

S’exprimant à l’occasion de la réouverture de l’hôtel El-Boustane à El-Menea, après avoir subi une opération de rénovation et de réhabilitation, le ministre a affirmé que les régions du Sud disposent d’atouts divers et d’une multitude de paysages touristiques fabuleux, non encore exploités, pouvant leur permettre de se constituer en pôles touristiques par excellence.

M. Ghoul a recommandé aux différents opérateurs du tourisme de déployer des efforts à même de hisser le tourisme à un niveau qui soit à la hauteur des potentialités de ces régions réputées pour leurs traditions séculaires en matière d’hospitalité.

Il a préconise aussi le renforcement des campagnes publicitaires et les opérations de valorisation de la destination des régions du sud algérien, en matière de potentialités touristiques et artisanales, à travers divers moyens, notamment l’organisation de manifestations touristiques susceptibles d’attirer davantage de visiteurs.

Conscient de cet état de fait, le ministère du tourisme va institutionnaliser “une tenue pour le personnel hôtelier propre à chaque région”, afin de valoriser le patrimoine vestimentaire et l’artisanat traditionnel, a-t-il ajouté.

“Il faut valoriser notre patrimoine touristique, artisanal, culturel et historique pour le développement durable, notamment dans les wilayas du sud”, a-t-il souligné tout en appelant à identifier les nouveaux sites susceptibles d’être intégrés dans de véritables circuits touristiques.

Considéré comme un chef-d’œuvre de l’architecte Ferdinand Pouillon des années 70, le prestigieux hôtel El-Boustane est tombé dans la décrépitude, avant d’être rattachée à la chaine hôtelière ‘‘El-Aurassi’’ pour subir un lifting, une opération imposée par la nécessité d’offrir de meilleures prestations à la satisfaction des touristes et autres visiteurs de la région d’El-Menea.

Situé au coeur de la ville touristique d’El-Menea, cet hôtel est devenu un symbole de l’alliance de l’architecture moderniste et du savoir-faire séculaire dans la préservation du style architectural et l’esthétique patrimonial du sud.

Cette première opération de réhabilitation, qui a ciblé une soixantaine de chambres, a couté plus de 802 millions DA, ont fait savoir les dirigeants de l’hôtel annoncent pour octobre prochain le lancement de la deuxième opération devant touchera une cinquantaine de chambre avec une salle polyvalente pour les fête et les conférences.

La réouverture de cet hôtel a été accueillie favorablement par la population d’El-Menea qui voit en cette infrastructure le début de la relance de l’activité économique de la région, basée sur le tourisme, l’artisanat et l’agriculture.

Le ministre avait entamé sa visite dans la wilaya déléguée d’El-Menea (270 km au sud de Ghardaia) par le lancement d’un projet de réalisation d’un village touristique sur un site surplombant la ville d’El-Menea, avant de visiter le siège de la direction déléguée du tourisme et de l’artisanat.

Amar Ghoul a également visité le parc d’attraction et animalier de Hassi El-Gara, créé par la Fondation nationale pour la promotion  de la santé et le développement de la recherche (FOREM) pour les enfants d’El-Menea.

 

Source APS du 26 Mai 2016

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here